"Notre" SINGAPOUR

21 juin 2016

Le Japon de "l'envers"

Huit après notre premier séjour au Japon, on redécouvre le pays du soleil levant.

Nos filles sont devenues des ados: destination idéale!

1 (4)

Samedi 23 avril :

Après uen heure de train depuis Narita, Arrivée à midi à Tokyo

 1 (6)

 

1 (11)

1 (19)

Coin fumeurs

1 (16)

1 (14)

 

Après avoir rejoint l’auberge de jeunesse, on passe un moment dans le parc de Shinjuku à shooter les cerisiers en fleurs.

1 (42)

1 (29)

1 (70)

1 (38)

1 (15)

1 (26)

1 (85)

Puis on part vers Shibuya où le passage piétons le plus fréquenté au monde attire les touristes.Autour, néons, magasins de jeunes animent les rues. C’est le lieu de l’excentricité entre jeunes branchés!

1 (126)

1 (132)

Le carrefour de Shibuya

player" width="480" height="270" allowfullscreen="true">

1 (138)

1 (141)

On retrouve la famille Debuchère à l’hôtel pour une ballade dans le quartier chaud de nuit et en famille. Les hommes y font ensuite un tour seuls… Ils se font de suite appréhender par des africains (chasse gardée pour les occidentaux) pour se faire proposer une « soirée accompagnée ». Ils se défouleront donc en faisant du baseball dans un practice sous filet avec une machine lance-balles.

 1 (24)1 (146)

Dimanche 24 avril :

Le temps est maussade

1 (164)

1 (162)

Petit dejeuner au Mac Do de Harajuku avec les Debuch. Le quartier des jeunes aux tenues extravagantes est peu fréquenté ce matin. Il fait frais et il est sans doute trop tôt.  

1 (172)

1 (174) 1 (182)

Quelques beaux spécimens quand-même ! Le parc où d’habitude de nombreux groupes performent, est d’un calme plat.  

1 (203)

1 (185)

1 (188)

1 (193)

Les rockers locaux arrivent vers midi. Vestes en jean, banane sur la tête, santiags rafistolées au sctoch, tout y est !

1 (197)

1 (207) 1 (213)

1 (223)

1 (229)

20002(1) 20005(1)

Retour à Shinjuku, dans la ruelle des brochettes teriakis où l’on remplit à 8 un petit resto super sympa, attablés au bar.

20008(1)

20011(1)

20014(1)

Puis départ pour le mont Fuji en voiture de loc.

Notre maison d’hôtes là-bas est super design, style industriel béton, métal rouillé, bois.

Lundi 25 avril :

Réveil face au mont Fuji! Et donc première séance de photos !

 Cette auberge de jeunesse est superbe : rénovée, moderne, une déco branchée où les matériaux brutes dominent : le bois chaud adoucit habilement le béton gris. Accueil très sympathique et soigné.

20020(1)

20022(1)

20025(1)

20028(1)

Lunch Sushis à l’auberge : le 1er repas de Sushis… Hummm !

20032(1)

Une ballade le long du lac au Nord du mont Fuji. Les cerisiers en fleurs sont les premiers plans de nos photos.20027(1)

Montée par un funiculaire pour dominer Kawaguchiko et avoir une vue sur le Mont à travers la pinède. Magnifique !

20030(1)

Ensuite, nous finissons la matinée par la visite d’un musée exposant des kimonos géants dont l’assemblage forme une fresque des 4 saisons. Cette expo a fait le tour du monde. La technique traditionnelle de confection et de teinture en font sa valeur ! Magnifique !

En route ensuite vers Matsumoto. Nous traversons les Alpes japonaises : tunnels, ponts, forêts verdoyantes. L’homme est toujours présent. L’espace est occupé. Nous rejoignons la plus grande ferme de Wasabi du Japon. Cette racine pousse dans le lit d’un cours d’eau.

20034(1) 20035(1)

20036(1)

Les cerisiers en fleurs y sont magnifiques. Encore plus beau qu’à Tokyo et qu’au Mont Fuji. La floraison en altitude a été plus tardive et ils sont donc à « maturité ». 

 20037(1)

20039(1)

20042(1)

Nous finissons la journée par le 1er onzen du séjour dans un hôtel vieillissant où nous sommes seuls. Mamie bien accueillante.

20043(1)

Diner dans un restaurant de Soba, nouilles froides ou chaudes accompagnées de soupe ou de tempuras (friture légère de légumes ou de crevettes).Un régal !

 20045(1)

Mardi 26 Avril :

Petit déjeuner aux « madeleines » du Japon : on les a nommées comme ça. Un gâteau roulé que l’on voit cuire souvent à travers les vitrines des pâtisseries.

 20102(1)C’est bon !

20049(1)

Visite du château de Matsumo, château du XVème siècle, un château de Samourais. Le cousin du château d’Himéji en plus petit et en noir. Celui-ci d’Himéji est blanc.

20050(1)

20051(1)

Visite d’une heure par un volontaire « papy » bien sympathique. Très intéressant !

Puis route vers Takayama, le Kyoto des Alpes, où nous découvrons notre hôtel sur un plateau qui ressemble au Vercors !

2016-04-26 17

On rejoint le centre-ville très visité pour ces rues préservées : boutiques aux façades en bois, rue pavées, nombreuses boutiques de dégustation de Saké

2016-04-26 14

2016-04-26 18

La maison d’un ancien marchand de soie et prêteur sur gage nous montre l’architecture et les habitudes de vie ancestrales.

On rejoint l’hôtel pour profiter d’un onzen bien chaud !

 20054(1)

20058(1)

20061(1)

20067(1)

Mercredi 27 Avril :

Pt’it déj traditionnel japonais ! Saumon, riz, miso soupe, légumes, multiples condiments délicieux ! Un bon début de journée !

20085(1)

20062(1)

Puis visite de la rue des temples de Takayama. Promenade zen qui nous rappelle Kyoto.

20069(1)

20070(1)

20071(1)

20073(1)

La météo s’annonce mauvaise pour demain. On annule une excursion prévue en montagne le lendemain. Déception pour tout le monde...enfin surtout pour Philippe...

On décide de rejoindre plus tôt Kanasawa, ville du littoral.

En route, on s’arrête dans des anciens villages où les toits de chaumes font 1 mètre d’épaisseur.

20076(1)

20081(1)

20077(1)

20079(1)

Arrêt sympathique mais hors du temps et « limite » folklorique. Ca nous rappelle les villages anciens reconstitués de Corée du Sud.

Des musées à ciel ouvert….

En route vers Kanasawa: des maisons au mileu des rizières inondées...

20083(1)

L’hotel RBnB de Kanasawa est loin d’être comme je l’imaginais : froid, glacial, grand, vieux et au bord d’une 4 voies. Tant pis, nous avons une voiture et n’y passerons que 3 nuits.

Jeudi 28 Avril

Sale journée : froid, pluie, mauvaise humeur des unes et des autres.

20084(1)

Le musée d’art contemporain n’ouvre que la moitié de son expo ! Grrrr… On se balade dans le parc voisin sous la pluie...

20088(1)

20106(1)

20087(1)

Ouf, une belle visite d’une maison d’un ancien seigneur nous plait bien...

2016-04-28 16

Puis le marché couvert de la ville nous rassasie : dégustation d’oursins, d’huitres géantes, de Saint-Jacques en brochettes, de sushis ultra frais… Plaisir des yeux et des papilles.

20093(1) 20094(1)

20090(1) 20091(1)

Les filles s‘essaient ensuite au travail de la feuille d’or lors d’un atelier « feuille d’or » dans le quartier des maisons de thé de Geishas (pas vues d’ailleurs !).

20108(1)

20105(1)

Une journée qui se finit finalement pas si mal.

Vendredi 29 Avril

Excellente journée : escapade littorale sur la presqu’île de Noto : le soleil revient, la mer est agitée et bleu. On fait un « Paris-Dakar » sur le sable de la plage ! Une première !

20109(1)

20110(1) 20113(1)

20111(1)

Rallye japonais

player" width="480" height="270" allowfullscreen="true">

 20114(1)

Multiples arrêts le long de la côte découpée, bordée de rizières et de montagnes vers l’intérieur. 

20116(1)

20118(1)

20124(1)

20126(1)

20131(1)

On rejoint Magimo, port de pêche, spécialisé aussi dans l’art de la laque.

Belle visite du musée de laque autour d’une vidéo nous expliquant tous le procédé des objets en laque. On comprend pourquoi ces objets valent si cher !

20140(1)

Déjeuner dans un resto de poissons. Pas mal.

20137(1) 20139(1)

20141(1)

On finit la journée par un coucher de soleil sur rizières et sur mer... Inédit!

20143(1)

20145(1)

 Retour vers Kanasawa pour un bon dodo.

Samedi 30 Avril

Visite du musée d’art contemporain de Kanasawa. Quelques pièces stimulantes, décalées, colorées, grandes….

20148(1) 20150(1)

 20154(1)

On traverse ensuite les magnifiques parcs de Kanasawa avant de rejoindre la gare...

20156(1)

20158(1)

20159(1)

20160(1)

 20163(1)

3h de Shinkanzen pour rejoindre Tokyo dans le quartier d'Ueno cette fois-ci...

Balade nocturne dans Tokyo de Ueno à Ginza.  Belles lumières. Douceur...

20165(1) 20167(1)

20168(1)

On finit dans un bar à nouilles, glauque mais délicieux!

 20171(1)

Dimanche 1er mai

Promenade matinale dans le quartier BoBo de Yanaka : maisons en bois, temples, cimetières, magasins branchés, bar cool et classes. On se régale de fraises sur le trottoir en guise de déjeuner !

20177(1)

20178(1)

20182(1)

20175(1)

20184(1)

20186(1)

 Des gauffres fourrées à la pate de haricot rouge

20188(1)

On traverse ensuite le parc d’Ueno très vivant aussi. Attractions, danseurs, familles….

20189(1)

20190(1) 20192(1)

Rock'n Roll dans le parc d'ueno

20194(1)

20196(1)

On finit la journée dans le quartier des mangas et de l’électronique de Akihabara.

20200(1)

20209(1)

20214(1)

20210(1)

20201(1)

20205(1)

20211(1)

Lundi 2 mai

Visite de l’île « terre-plein » d’Odaiba, l’île aux bâtiments futuristes, comme le siège de Fuji TV.

20217(1)

« Venus fort » est un shopping center décoré comme une ville italienne du XVIIIes. C’est Kitschissime !1 (1071)

1 (1076) 20220(1)

 

On visite le musée des sciences et des innovations. 

 20224(1)20226(1) 20225(1)

20231(1) 20233(1)

20230(1)

20237(1)

Puis retour vers le centre de Tohyo...

 20202(1)

Mardi 3 mai

Une dernière balade dans Tokyo, entre les quartiers de Harajuku et Ginza : National Art Center et le design sight.

1 (1150)

Très belle dernière matinée. On la finit par un petit resto de okonomyakis pour mes 43 ans :  bien sympa !!

1 (1145)

En route vers l'aéroport de Narita...

20238(1)

 On reviendra c'est sûr!

Posté par carolo à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


03 novembre 2015

Les petites îles de la Sonde en bateau

Depuis 10 ans nous étions passés à côté de ce bijou!

Komodo Blog 146

Image result for carte croisière komodo flores     

 

Destination nature: faune et flore riches et colorées.

Komodo Blog 084

 

Komodo Blog 117   Komodo Blog 119

Option rando, snorkelling, plongée ou farniente sur le bateau: tout est bon!

Komodo Blog 066

Komodo Blog 071

Komodo Blog 157

Une croisière de 4 jours 3 nuits sur un bateau est une excenllente solution pour découvrir.

Notre bateau de croisière: 10 couchettes

 

Komodo Blog 262

Délicieux moments passés entre amis sur le bateau.

 

Komodo Blog 164

 

Komodo Blog 225

 

Le Parc national de Komodo se trouve en Indonésie, dans les Petites Îles de la Sonde, à la limite des provinces des petites îles de la Sonde occidentales et des petites îles de la Sonde orientales.

 

Komodo Blog 186

 

Komodo Blog 202Komodo Blog 243

 

Komodo Blog 264

Le parc national comprend les trois grandes îles de Komodo, Rinca et Padar, ainsi que de nombreuses autres plus petites. La superficie totale du parc est de 1 817 km², pour une superficie terrestre de 603 km².

Komodo Blog 106

 

Komodo Blog 174

Le parc national a été créé en 1980, avec pour objectif de protéger le dragon de Komodo (Varanus komodoensis) et les cétacés. L'objectif a été élargi plus tard, vers une protection de la flore et de la faune de la région, y compris dans les zones maritimes.

 

Komodo Blog 038

 

Komodo Blog 173

 

Komodo Blog 251

 

Komodo Blog 184

 

Komodo Blog 254

 Les mantas étaient énormes et dansaient autour de nous: une quinzaine!

 

Les îles du parc national sont d'origine volcanique et 4 000 personnes y habitent.

 

 Komodo Blog 288

 

Komodo Blog 289

 

Komodo Blog 291

 

Komodo Blog 292

 

Komodo Blog 293

 

En 1991, le parc a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial et réserve de biosphère par l'UNESCO depuis 1977. (texte:Wikipédia).

Komodo Blog 044

 

Komodo Blog 133

 

Komodo Blog 053

Komodo Blog 112

 L'ALBUM 

Posté par carolo à 23:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 mars 2015

2015-02 Sri Lanka 0016_DxO

On pensait au Sri Lanka depuis longtemps.

Le pays s’est ouvert au tourisme depuis 2009, après la guerre civile.

On entendait dire : « Une bonne approche avant d’aller en Inde », « On peut voir les baleines », « Ouai, sympa », « Ouai, on est monté sur le rocher… », « Le train, super ! », « La mer est super dangereuse », « C’est bien, mais il faut être prêts à faire de la route pas du tout reposant !... »

Bref, peu emballés. Nous avons déjà visité l’Inde, vu des cachalots en NZ, fait du train en Picardie….

Finalement, on se décide, on établit un itinéraire si possible varié, qui pourra plaire à toute la famille…

C’est parti !

2015-02 Sri Lanka 0004_DxO

2015-02 Sri Lanka 0011_DxO

Merci au guide du routard et Lonely pour ces infos :

Population : 21 420 000 habitants (estimation 2013).
- Superficie : 65 610 km² (soit 1/9 de la France).
- Densité : 324,4 habitants au km2 (en France, 101 habitants).

2015-02 Sri Lanka 0426_DxO


- Langues : cinghalais (74 %), tamoul (18 %) et anglais (10 %).
- Monnaie : roupie sri lankaise.
- Chef de l'État : Mr Mahinda Rajapakse (depuis 2005, réélu en 2010).

2015-02 Sri Lanka 0187_DxO


- Régime : démocratie présidentielle. A nuancer !!!
- Taux d'alphabétisation : environ 90 %.
- Chômage : 3,8 % de la population active (estimation 2012).
- Mortalité infantile : 9,4 ‰.
- Espérance de vie : 79 ans pour les femmes, 72 ans pour les hommes.
- Indice de développement humain (espérance de vie, éducation, niveau de vie) : 0,715. Rang mondial : 92e.

IMG_6318
- Sites inscrits au Patrimoine mondial de l'Unesco : - Au titre du patrimoine culturel : la cité historique de Polonnaruwa (1982), la ville ancienne de Sigiriya (1982), la ville sainte d'Anuradhapura (1982), la vieille ville de Galle et ses fortifications (1988), la ville sacrée de Kandy (1988), et le temple d'Or de Dambulla (1991).  Au titre du patrimoine naturel : la réserve forestière de Sinharaja (1988), les hauts plateaux du centre (aire protégée de Peak Wilderness, parc national de Horton Plains et forêt de conservation des Knuckles ; 2010

Comment se porte le pays économiquement?

Après 30 ans de guerre, l'île bénéficie maintenant d'une très forte croissance intérieure et d'un afflux massif de capitaux du monde entier. Elle conserve aussi un savoir-faire précieux dans la production et la transformation de produits naturels à forte valeur ajoutée.

IMG_6319

IMG_6324

L'économie sri lankaise repose sur plusieurs piliers : l'industrie textile, l'agroalimentaire et les services.
Côté ressources naturelles, le sous-sol est relativement pauvre, mis à part les pierres précieuses (saphirs, rubis...). La découverte de gisements de « terres rares » comme l’ilménite (oxyde de fer et titanium) pourrait néanmoins à terme dynamiser l’industrie minière.

2015-02 Sri Lanka 0314_DxO

Avec le retour d’une partie des diasporas cinghalaise et tamoule installées à l’étranger pendant les années de conflit (ils étaient près de 1,2 millions à vivre et travailler à l’étranger, principalement dans le Golfe), le secteur des services est désormais en pleine expansion. Il représente près de 58 % du PIB et emploie la moitié des actifs du pays.
La part du secteur financier (banques, assurances, services immobiliers) et des télécommunications connait une croissance soutenue depuis 2010 (près de 7 % par an).

IMG_6748
Autre domaine qui participe pleinement à la vitalité économique du pays, le tourisme. Ce secteur connaît même une progression fulgurante.

Aujourd'hui, la politique du Sri Lanka est libérale et, depuis le retour de la paix, le dynamisme du pays est bien réel. L'île bénéficie de nombreux atouts : population éduquée, diversité des produits agricoles devenus «tendance» sur les marchés mondiaux, et richesse du patrimoine naturel et historique qui favorise le touristes.

Malgré l'ampleur inédite de la catastrophe du tsunami de 2004, son impact financier a été moins important que prévu.Il faut dire que les régions les plus touchées ne pesaient pas très lourd dans la balance commerciale. Par ailleurs, les zones touristiques sont très vite redevenues opérationnelles. Les maçons, les fabricants de meubles, de voitures, et bien d'autres corps de métier ont rempli leur carnet de commandes, donnant un coup de fouet aux économies locales. Le retour en force du tourisme a aussi fortement participé à la reprise de l'activité au Sri Lanka !

Une démocratie?

Cinq ans après la fin du conflit armé entre la guérilla des « Tigres » tamouls et le gouvernement sri lankais (conflit qui a fait 80 000 morts), les violations de droits de l’Homme demeurent importantes dans le nord et l’est du pays.
Écrasée militairement, la rébellion tamoule a rendu les armes en mai 2009, mais la paix n’est pas revenue pour autant. Des exactions de l’armée y sont toujours reportées, comme des agressions sexuelles ou des actes d’intimidation. Les recommandations de la Commission de réconciliation n’ont pas été suivies des faits, à commencer par l’établissement d’une enquête impartiale sur les crimes commis durant le conflit.
Et les cours spéciales militaires mises en place en 2012 ont largement exonéré les forces sri lankaises de leurs responsabilités dans des affaires de crimes de guerre avérés. À tel point que les Nations Unies se sont prononcées pour l’établissement d’une investigation internationale, mais tout porte à croire que le gouvernement n’offrira qu’une coopération limitée à cette démarche.
Plusieurs défenseurs des droits humains de la région ont été placés en détention et menacés. 230 ex-Tigres se trouvent également toujours en prison, sans jugement. Mais la répression ne concerne pas seulement les provinces du Nord et de l’Est.
Depuis sa réélection en 2010, le président Mahinda Rajapakse, a en effet considérablement renforcé son pouvoir. Un amendement à la Constitution place ainsi l’ensemble des secteurs clefs sous son contrôle direct. La presse est particulièrement visée par ces nouvelles dispositions. 
Journalistes, juristes, militants associatifs, toute personne qui critique le gouvernement peut ainsi être arrêtée et détenue sans procès pendant des années dans l’isolement.
Enfin, la multiplication des attaques à l’encontre des minorités religieuses par des bouddhistes, sans réaction significative des autorités, inquiète de plus en plus les organisations de défense des droits de l’homme.

Les images terribles du tsunami et de la guerre civile, gravées dans les mémoires, ne s’effacent pas du jour au lendemain, car c’est un deuil qui dure. Un air de renaissance et de renouveau souffle à présent sur cette île meurtrie par 30 années de guerre civile. A vrai dire, le tourisme a une face cachée qu’il ne faut pas oublier.

Samedi 14 Février 2015: Sri lakan Airlines + De Colombo à Sirgirya

Vol sur Sri Lankan Airlines: Très beaux écrans TV et bons choix de films !

Le chauffeur Anil nous attend à l’aéroport.

Nous faisons la route de Colombo à Sigirya. Arrivée à la guesthouse Travel House. 5 chiots et un chaton nous attendent. Parfait !

 Dimanche 15 Fev : Le rocher du lion de Sigirya

Départ à 7h pour la forteresse de Sigirya et son rocher : le rocher du lion.

2015-02 Sri Lanka 0059_DxO

Le rocher de Sigiriya, de 200m de hauteur et aux parois abruptes, est constitué du bouchon de lave d’un volcan éteint et érodé. Parsemé de cavités naturelles et de surplombs rocheux, le rocher pourrait avoir été habité depuis la préhistoire. 

2015-02 Sri Lanka 0080_DxO

2015-02 Sri Lanka 0068_DxO

Au sommet, subsistent les ruines de la citadelle dont le roi parricide Kassyapa (477-495) fit sa capitale.

2015-02 Sri Lanka 0090_DxO

2015-02 Sri Lanka 0091_DxO

2015-02 Sri Lanka 0104_DxO

2015-02 Sri Lanka 0114_DxO

Une série de galeries et d'escaliers qui débouchent dans la gueule d'un lion colossal construit en brique et en plâtre permettent d'accéder au site.

2015-02 Sri Lanka 0067_DxO

Sur les parois rocheuses, on découvre de fines fresques datant du Vème siècle.

2015-02 Sri Lanka 0075_DxO

Au retour, une danse de cobra nous envoute et un python nous étouffent dans les jardins du palais.2015-02 Sri Lanka 0126_DxO2015-02 Sri Lanka 0124_DxO

 

2015-02 Sri Lanka 0130_DxO2015-02 Sri Lanka 0128_DxO

2015-02 Sri Lanka 0141_DxO2015-02 Sri Lanka 0142_DxO

 

Puis repos à l’hôtel Sigiriya Village pour profiter de sa piscine et de son buffet. Extra ! Sur la route, un temple boudhiste animé:

2015-02 Sri Lanka 0163_DxO

2015-02 Sri Lanka 0147_DxO

2015-02 Sri Lanka 0148_DxO

2015-02 Sri Lanka 0151_DxO

On part ensuite visiter les grottes sacrées de Dambulla avec ses multiples Bouddha 1er siècle : INCROYABLE !

2015-02 Sri Lanka 0169_DxO

2015-02 Sri Lanka 0172_DxO

Les temples troglodytiques de Dambulla sont un lieu de pèlerinage depuis plus de 2 000 ans.

2015-02 Sri Lanka 0176_DxO

Ces cinq grottes renferment des statues et des peintures murales bouddhiques

2015-02 Sri Lanka 0178_DxO

Après un passage par les « halles » de Dambulla (senteurs, odeurs, couleurs, effervescence ! A faire !)

2015-02 Sri Lanka 0183_DxO

Retour à la guesthouse pour un curry, des galettes à la coco, de la pulpe de coco mélangée à du lime, du piment : un REGAL !

2015-02 Sri Lanka 0043_DxO

 Lundi 16 Fev : Vélo à Polonnaruwa

Encore un départ matinal pour atteindre le site de Polonnaruwa où les ruines de la seconde capitale royale du Sri Lanka englobent des édifices bouddhiques et brahmaniques, ainsi que d'impressionnantes constructions édifiées au XIIe siècle.

2015-02 Sri Lanka 0193_DxO

2015-02 Sri Lanka 0201_DxO

2015-02 Sri Lanka 0202_DxO

On loue des vélos pour parcourir les ruines d’un palais et de temples, site classé Patrimoine Mondial. Des autels royaux, des stupas en brique ou de couleur blanche, et toujours des Bouddhas allongés et assis.

2015-02 Sri Lanka 0236_DxO

2015-02 Sri Lanka 0238_DxO

Le tout datant du XI et XIIème siècles.

2015-02 Sri Lanka 0216_DxO

2015-02 Sri Lanka 0229_DxO

Puis étape gastronomique succulente dans un resto local.

2015-02 Sri Lanka 0244_DxO2015-02 Sri Lanka 0246_DxO

Au retour, un arrêt assage ayurvédique nous enchante!

Les massages ayurvédiques constituent l'une des plus anciennes thérapies régénératrices du corps. Les huiles médicinales à base de plantes ont des vertus multiples.

Les thérapies se présentent sous forme de bains, d'huiles de massage, d'inhalations, de vomitifs, de purgatifs, etc. Encore aujourd'hui, l'île compte trois fois plus de praticiens ayurvédiques, appelé « vederala », que ceux de médecine dite « générale ». Les vrais traitements sont toujours très longs et peuvent durer plusieurs mois.

2015-02 Sri Lanka 0259_DxO

2015-02 Sri Lanka 0260_DxO

2015-02 Sri Lanka 0262_DxO

Si la qualité des soins demeure remarquable chez les praticiens traditionnels, l'industrie du tourisme a légèrement dévoyé cette médecine.  

Dure la vie…

Et puis une ballade à dos d’éléphant dans l’étang au pied du rocher de Sigiriya.

2015-02 Sri Lanka 0269_DxO

C’est juré, ce sera la dernière avec nos filles ! Je n'aime pas l'éléphant! On se croirait un peu sur un dos de chameau! Ca va 5 minutes! 

Mardi 17 Fevrier 

En route pour Kandy.

2015-02 Sri Lanka 0282_DxO2015-02 Sri Lanka 0285_DxO2015-02 Sri Lanka 0287_DxO

On s’arrête visiter un jardin aux épices ressemblant à ceux de Bali. Le guide est agréable et on a droit à un petit massage aux huiles essentielles…avant de passer à la boutique.

2015-02 Sri Lanka 0294_DxO

Plus loin, un temple hindouiste en pleine ferveur religieuse:

2015-02 Sri Lanka 0299_DxO

2015-02 Sri Lanka 0303_DxO

2015-02 Sri Lanka 0311_DxO

Le Sri Lanka est réputé pour ses pierres précieuses. De chez un joallier, on revient avec un grenat.  Bon prix ou arnaque ??

Le soir, un spectacle de danses traditionnelles sri Lankaises nous impressionne par sa performance accrobatique. Le spectacle se termine par une démonstration de marche sur les braises.2015-02 Sri Lanka 0352_DxO

Anil, notre chauffeur nous dégote un resto sur les hauteurs de Kandy avec vue sur le lac. Cela se révèle un attrape touriste de première ! La nourriture industrielle est chère, mauvaise et voir immangeable…

Mercredi 18 Fev : l'orphelinat d'éléphants

A 1h30 de Kandy, les filles donnent le biberon a un éléphanteau devant une centaine de touristes amassés agglutiné pour ce spectacle. Incroyable! C'en est désolant. 

Par contre le spectacle du bain d’une cinquantaine d’éléphants vaut le détour!

2015-02 Sri Lanka 0359_DxO

2015-02 Sri Lanka 0367_DxO

2015-02 Sri Lanka 0389_DxO

2015-02 Sri Lanka 0400_DxO

2015-02 Sri Lanka 0411_DxO

Anil les bon « tuyaux » nous place stratégiquement à la terrasse d’un café. Point de vue parfait!

De retour à Kandy, nous visitons le temple de la dent de Bouddha et nous rentrons à la guesthouse.

2015-02 Sri Lanka 0431_DxO

2015-02 Sri Lanka 0434_DxO

Kandy est la dernière capitale du royaume cinghalais. Le temple de la dent renferme la plus importante relique bouddhique du pays. La ville est un haut lieu de pèlerinage pour les bouddhistes du monde entier.

Demain départ 7h pour la gare et le train vers Hatton.

 Jeudi 19 Fevrier: les plantaions de thé en train

2015-02 Sri Lanka 0440_DxO

Plus de place en 1ere. On voyagera donc en seconde classe pour moins de 1 Euro chacun ! Le wagon est plein et des étudiants mettent le feu avec un djembé accompagné de chants.

2015-02 Sri Lanka 0443_DxO

2015-02 Sri Lanka 0467_DxO

Anil , notre chaffeur

2015-02 Sri Lanka 0476_DxO

Ambiance ! Les vendeurs de fruits, yaourts, donuts, cacahuètes se succèdent dans le couloir encombré.

Dehors le paysage de montagne s’embellit au fur et à mesure du trajet sans cependant être grandiose.

2015-02 Sri Lanka 0481_DxO

2015-02 Sri Lanka 0457_DxO

2015-02 Sri Lanka 0459_DxO

Nous débarquons a la gare de Hatton ou Anil nous attend.

Notre halte déjeuner se fera dans une réplique de château écossais dans une plantation de the fonde par James Taylor lui-même.

James Taylor est celui qui importa le thé de Chine au Sri Lanka et commença sa culture dans les années 1890.

2015-02 Sri Lanka 0503_DxO

A Nuwara Eliya, nous visitons l’usine de la plantation Pedro. Bonne visite d’une usine apparemment « modèle » sur le plan éthique et écologique.

2015-02 Sri Lanka 0494_DxO

2015-02 Sri Lanka 0497_DxO

2015-02 Sri Lanka 0505_DxO

2015-02 Sri Lanka 0510_DxO

Le soir, le patron de notre guesthouse est très chaleureux et sa femme nous prépare un super repas familial.

Vendredi 20 Fevrier:  3 h de rando aux Horton plains!

Départ à 5h du mat pour les Horton Plains. A 6h05 il y a déjà la queue pour acheter les tickets permettant de rentrer dans le parc!

Sur le parking, nous sommes accueillis par un cerf ! Ça commence bien ! 

2015-02 Sri Lanka 0522_DxO

2015-02 Sri Lanka 0527_DxO

Il y a une bonne couche de givre sur les herbes à l’ombre: on est quand même à 2000 mètres d’altitude… 

2015-02 Sri Lanka 0535_DxO

La rando se fait dans un bush rappelant la Nouvelle Zelande, ou la Tasmanie: Super sympa avec 2 points de vue vertigineux (et non sécurisés) appelés « world’s end » et « little world’s end ».

2015-02 Sri Lanka 0552_DxO

2015-02 Sri Lanka 0546_DxO

2015-02 Sri Lanka 0570_DxO

2015-02 Sri Lanka 0591_DxO

2015-02 Sri Lanka 0599_DxO

3 heures de route plus loin nous arrivons à notre hôtel de luxe près de la réserve d’Udalawale. Piscine et bungalows spacieux en pleine brousse. 

 Samedi 21 Fev : Matinée safari

Départ à 5h30 pour un safari photo. Arrivés en avance en position numéro 2 devant la grille du parc.

La grille s’ouvre. C’est la course ! Le chauffeur saute dans la jeep et démarre en trombe vers la deuxième étape : l’achat des billets d’entrées.

Toujours en position numéro 2 au guichet des billets devant une dizaine d’autres jeeps.

Le parc est superbe à l’aube. On emprunte des chemins défoncés.

Soudain sur la gauche, a même pas 10 mètres, ils sont là ! Les éléphants ! Une famille. Trop mignon le petit…

2015-02 Sri Lanka 0692_DxO

2015-02 Sri Lanka 0708_DxO

Finalement la douzaine de jeeps se dilue bien dans le parc. La suite du safari est superbe.

2015-02 Sri Lanka 0642_DxO

D’abord le parc en lui-même à l’aube, avec son plan d’eau et les montagnes en arrière-plan.

2015-02 Sri Lanka 0678_DxO

2015-02 Sri Lanka 0691_DxO

Des paons sont perchés un peu partout sur les arbres morts. Sans parler des buffles nageurs, des échassiers, des aigles et des pélicans.

2015-02 Sri Lanka 0665_DxO

2015-02 Sri Lanka 0645_DxO2015-02 Sri Lanka 0658_DxO

2015-02 Sri Lanka 0673_DxO

2015-02 Sri Lanka 0707_DxO

Apres une séance petit dej/piscine à l’hôtel, nous filons vers Galle à 3h de route. C’est une vieille ville fortifiée passée successivement aux mains des Portugais, Hollandais et Anglais. Elle est maintenant classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Maison blanches, bâtiments jaunes-orange et tuiles rondes style méditerranéen. Très joli !

 

Dimanche 22 Février Bon anniversaire Philippe !

La route est belle:

2015-02 Sri Lanka 0729_DxO

2015-02 Sri Lanka 0733_DxO

2015-02 Sri Lanka 0737_DxO

2015-02 Sri Lanka 0735_DxO

Des pêcheurs qui se font payer à la photo!

Galle est une ville fondée au XVIe siècle par les Portugais, la cité coloniale la mieux conservée d'Asie du Sud-Est.

 2015-02 Sri Lanka 0652_DxO

2015-02 Sri Lanka 0774_DxO

2015-02 Sri Lanka 0790_DxO

Le fort de Galle du XVIIe siècle figure au Patrimoine mondial de l’Unesco. L’architecture de la ville mixe des centaines de maisons anciennes coloniales et des églises qui rappellent étrangement une vieille ville d’Europe.

2015-02 Sri Lanka 0750_DxO

2015-02 Sri Lanka 0764_DxO

Les artistes y sont nombreux. Nous faisons un tour de Galle au lever du soleil. C’est calme, c’est sympa.

2015-02 Sri Lanka 0805_DxO

2015-02 Sri Lanka 0809_DxO

Une école coranique envoie ses élèves habillés de djellabas blanches jouer au cricket sur les remparts. Séance EPS !

2015-02 Sri Lanka 0816_DxO

2015-02 Sri Lanka 0825_DxO

2015-02 Sri Lanka 0829_DxO

Le petit dej Sri Lankais en terrasse avec vue sur la mer est royal ! Appam avec un œuf sauce curry et de la noix de coco râpée mélangée à des épices.

2015-02 Sri Lanka 0859_DxO

2015-02 Sri Lanka 0846_DxO

2015-02 Sri Lanka 0849_DxO

Mmmm ! Une dernière balade dans Galle et nous voilà partis vers Ambalangoda.

Hôtel de luxe, mais en rénovation… Cependant agréable et avec piscine, car la mer ici est dangereuse… Le repas du soir à l’hôtel est enfin de qualité ! Ca fait du bien !

 2015-02 Sri Lanka 0885_DxO

 Lundi 23 Fév. : bon anniversaire Lucie

Bon anniversaire ma Luce ! Distribution de cadeaux au petit dej. Aujourd’hui séance bodyboard à Hikkaduwa.

2015-02 Sri Lanka 0892_DxO

2015-02 Sri Lanka 0910_DxO

Ce sera notre plus longue session de bodyboard : 5 heures et demie ! Les vagues sont bonnes, les filles motivées, le soleil souvent caché par les nuages.

2015-02 Sri Lanka 0909_DxO

La crème solaire Sri Lankaise nous a assuré de bon coups de soleil

Retour a case hôtel pour crémage et repos intensif …

 Mardi 24 Février: Mines, tortues et village de pêcheurs

2015-02 Sri Lanka 0931_DxO

Avant de quitter l'hotel, des pêcheurs locaux m'invitent à partager de moules cuites au bois de cocotiers. Un délice: une moule et un morceau de noix de coco pour accompagner! Un régal!

2015-02 Sri Lanka 0974_DxO

2015-02 Sri Lanka 0940_DxO

Sur la route, on visite une ferme aux tortues. En bord de plage, les "fermiers" protègent les oeufs des prédateurs.

2015-02 Sri Lanka 0956_DxO

Proche de l'aéroport, on se balade dans un dernier village de pêheurs2015-02 Sri Lanka 0963_DxO

2015-02 Sri Lanka 0964_DxO

2015-02 Sri Lanka 0967_DxO

2015-02 Sri Lanka 0969_DxO

 

2015-02 Sri Lanka 0977_DxO

2015-02 Sri Lanka 0980_DxO

Au revoir mesdemoiselles!

Posté par carolo à 21:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 février 2015

test

Thaipousam 2015

 

20150203_204013

20150203_205159

 

20150203_210753

20150203_210912

20150203_211719

Posté par carolo à 22:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 janvier 2015

Image en ligne

Posté par carolo à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


23 décembre 2014

Une des meilleures tables de Singapour: le JAAN.

Très belles présentations de façon générale.

Travail sur les textures intéressant.

Déçue pour 3 plats qui ne m'ont pas surprise:

- Le foie gras poché et ses légumes (au goût trop prononcé par rapport au foie gras)

- L'oeuf maginfiquement présenté avec ses copeaux de chorizo (très bon mais il manquait une saveur surprenante ou dominante...)

- Le dessert tout chocolat (tro chocolaté et sucré pour moi).

Le reste était une merveille!

 2014-12-22 22

  20141222_2016552014-12-22 22

 2014-12-22 22

  2014-12-22 22 2014-12-22 22 2014-12-22 22 2014-12-22 22

  2014-12-22 22 2014-12-22 22

2014-12-22 22 20141222_221113

Posté par carolo à 10:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 novembre 2014

Chéri! J'ai agrandi les gosses!

P130012920140907_102501

P130013020140907_102803

P130013120140907_102947

P130013520140907_110130

P130013920140907_112801

P130014220140907_112621

P130014620140907_112545

P130014720140907_111356

 

P1300152IMG_5470

20140907_105816P1300137

20140907_105840P1300136

Posté par carolo à 22:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 octobre 2014

Beijing (Pékin) aux couleurs de l'automne

9 ans passés en Asie sans visiter la capitale de la Chine ... Il était temps de réagir!

Nous nous réservons 7 jours d'automne pour sentir, marcher, goûter, entendre, et voir cette ville bouillonante!

Grise et colorée, claire et obscure, raffinée et grossière, aimable et colérique, Pékin est inattendue, dépaysante, et à découvrir!

 

 

 

Alors quelques rappels s'imposent:

Pékin accueille aujourd'hui les touristes

En 2010 la Chine est devenue la troisième destination touristique mondiale avec 55,98 millions de touristes. Mao Zé Dong mourut en septembre 1976 et un mois plus tard les partisans de Deng XiaoPing  prenaient le contrôle du P.C  et du gouvernement central. A la fin de 1977 le gouvernement chinois annonçait  le début d'un effort concerté pour faire du Tourisme un secteur majeur de l'économie nationale. Les buts officiels de cette politique étaient de "Promouvoir l'amitié entre les peuples"  et d'accumuler les devises nécessaires à la modernisation de la Chine socialiste.

DSC08027

Beijing ("capitale du Nord"), c'est là, au bout du doigt de Capucine! Au bout de celui de Clémence, c'est Singapour. 6 heures de vol soit à peu près 6000 km séparent les 2 villes.

DSC07534

Des valeurs sont affichées dans le métro. Inclusiveness, ça veut dire "intégration". Elle s'ajourte à la vertue, l'innovation et le patriotisme... On pourrait beaucoup en parler... mais en Chine, on n'a pas vraiment le droit....

2014-10-19 11

"Les caractères chinois forment le plus ancien système d'écriture qui soit resté d'un usage continu. Du fait de leur usage généralisé en Chine et au Japon, et par l'usage historique qui en a été fait dans la sinosphère, les caractères chinois figurent au deuxième rang des systèmes d'écriture dans le monde, derrière l'alphabet latin, et devant tous les autres systèmes alphabétiques. Les « caractères chinois » ne sont pas tous des idéogrammes, contrairement à ce que suppose la désignation populaire. Tous ne visent pas nécessairement à évoquer une idée. Il existe aussi des pictogrammes, qui représentent directement un objet ou une scène. (Merci Wikipédia)"

DSC07263

Là-bas, ils mangent des brochettes de scorpions...

DSC07212

Pékin est très polluée à cause des industries!

IMG_5694

...et pourtant la capitale chinoise rayonne à travers le monde! Par exemple, le stade en nid d'oiseau: 91 000 places pendant les Jeux olympiques (construit pour ceux de 2008) , dont 11 000 sièges temporaires et 140 suites de luxe pour les plus riches. Le nid d'oiseau est utilisé pour les compétitions sportives et évènements culturels nationaux et internationaux.  MAIS,cinq ans après le départ de la flamme olympique, il ne reste plus grand-chose de cette grandeur. L'immense stade est généralement vide. De plus il rouille. les frais d'entretien sont énormes... Il était en 2008 un symbole de renaissance; en 2014, est-il le signe d'une renaissance mal gérée?

20141021_122122

A 2 heures de là, une muraille de 6700 km a été construite pour défendre l'empire des invasions venues du Nord. Ces fortifications militaires  ont été construites, détruites et reconstruites en plusieurs fois et à plusieurs endroits entre le IIIe siècle av. J.-C. et le XVIIe siècle. C'est la structure architecturale la plus importante jamais construite par l’Homme à la fois en longueur, en surface et en masse.

DSC07157

Il y a plein d'ORNI: Objets Roulants Non Identifiés! Sur chaque avenue, une voie leur est réservée.

DSC07566

Les gens sont souples!

DSC07661

A Pékin, on se sent en sécurité! Les gens sont très très surveillés...

DSC07601

Souvent, on rencontre des gens petits.

DSC07663

Une grande cité a été construite pour les empereurs: La Cité Interdite ou 禁城 , fut la résidence de la famille impériale pendant les deux dernières dynasties Ming et Qing. Quelques dates repères pour les dynasties:221-206 av J.C. : Fondation de l’Empire et Dynastie des Qin 618 – 907 : Dynastie des Tang ; capitale : actuelle Xi’an (une armée de soldats enterrés ...) 960-1279 : Dynastie des Song 1271-1368 : Dynastie mongole des Yuan ; capitale : Pékin 1368-1644 : Dynastie des Ming 1644-1911 : Dynastie mandchoue des Qing...

Elle était interdite à tout étranger au palais et son organisation ressemblait à une ville en "miniature". L'ensemble architectural est impressionnant mais la grande majorité des objets précieux comme les peintures et les porcelaines ont été emportés à Taiwan par Tchang Kai-chek et sont exposés au musée de Taipei.

La Cité Interdite est située au nord du centre de Beijing. L'ensemble est dirigé vers le sud et une petite colline artificielle, la Colline du Charbon, est posée au nord de la Cité Interdite pour répondre aux exigences de la géomancie chinoise, le Fengshui (littéralement Vent et Eau). 

La Cité Interdite est longue de 960m et large de 750m. Les enceintes sont hautes de 7 à 10m et les douves sont larges de 52m. Pendant son occupation par les empereurs des deux dernières dynasties, pendant cinq siècles, aucune autre construction de Beijing ne pouvait dépasser celles de la Cité Interdite. Les cours sont pavées de près de 12 millions de briques et la Cité Interdite est composée d'environ 9000 salles

Aujourd'hui, sur la façade de la cité pourpre interdite, le portrait de Mao est suspendu: Mao. Mao Zedong a été idolâtré pendant deux ou trois décennies comme seul l'avait été avant lui Staline.

Quand le «Grand Timonier» meurt à 82 ans, le 9 septembre 1976, le fondateur de la République Populaire de Chine n'est plus le héros de la Longue Marche mais un vieillard népotique et paranoïaque.

DSC07517

Les nouveaux riches ont des grosses voitures roses, très brillantes mais très polluantes...

DSC07515

A l'automne les feuilles sont rousses comme chez nous, en France. L'hiver, le thermomètre frôle les -20 degrès...

DSC07174

Les centrales électriques sont thermiques...et très polluantes.

DSC07346

Les bébés ont les culottes ouvertes, même l'hiver! Les fesses prennent l'air et surtout bébé est toujours prêt à faire ses besoins!

DSC07752

Là-bas, les portes sont souvent rondes: "Si tu passes cette porte, tu auras un autre ciel au-dessus de ta tête, et un autre    sol sous tes pieds".  Lorsqu'on franchit la porte, parfaitement ronde, on en forme soi-même le centre.  On retrouve ici l'influence de la philosophie taoïste, où l'homme s'intègre à l'univers, où il est une partie de la    nature. Le jardin chinois n'est pas l'oeuvre du hasard, tous les éléments sont choisis pour leur signification symbolique. Le jardin reflète la nature, dans ses composantes végétales,    minérales... liquides!

DSC07990

A Pékin, les autorités respectent le culte des tibétains...pas au Tibet... (Temple des lamas, Pékin)

DSC07646

Est-ce que la liberté d'expression y est éphémère? (idéogrammes à l'eau qui s'évaporent...)

DSC07406

Aux couleurs de pékin! Multiculturalisme touristique...

Carte d'identité:

-Nom officiel : République populaire de Chine depuis le 1er octobre 1949

-Nature du régime : République

-Chef de l’Etat : Président XI Jinping

-Chef du Gouvernement : Premier ministre Li Keqiang
-Quelques dates et périodes clés: 1839-1842 :
Première guerre de l’Opium/ 1912-1949 : République de Chine/ 1931-1945 : Invasion par les Japonais de la Mandchourie, puis guerre sino-japonaise/ 1949 : Proclamation de la République populaire de Chine/ 1958-1961 : Grand Bond en avant de Mao/ 1966-1976 : Révolution Culturelle/ 1978 : arrivée au pouvoir de Deng Xiaoping ; réformes d’ouverture/ 1992 : réformes : économie socialiste de marché/ 1997 : rétrocession de Hong-Kong/ 1999 : rétrocession de Macao/ 2001 : entrée de la Chine à l’OMC/ 2003 : arrivée au pouvoir de Hu Jintao/ 2012 : arrivée au pouvoir de Xi Jinping
- Superficie : 9.561.000 km² Capitale : Pékin (Beijing)
- Langue officielle : mandarin (ou putonghua)
- Monnaie : Renminbi Fête nationale : 1er octobre 
- Le pays compte quatre municipalités relevant directement de l’autorité centrale (Beijing, Shanghai, Tianjin, Chonqqing), vingt-trois provinces, cinq régions autonomes (Guangxi, Mongolie intérieure, Ningxia, Xinjiang, Tibet ou Xizang), deux régions administratives spéciales (Hong-Kong et Macao)
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 - Population : 1,351 milliard d’habitants en 2012 (Inde: 1.28 milliards)
- Densité : 144 hab/km²
- Croissance démographique : 0,48%
- Espérance de vie : 73 ans
- Taux d’alphabétisation : 94%
- Religions : bouddhisme, taoïsme, islam, catholicisme, protestantisme
- Climat:Régions tropicales dans le sud au subarctique dans le nord. Le Nord de la Chine a quatre saisons distinctes avec des étés très chauds et des hivers très froids. Le Sud de la Chine a tendance à être plus doux et plus humide.
 
- PIB : 9185 milliards de dollars PIB par habitant : 6750 dollars (France : 42 991) Taux de croissance : 7,7% Taux de chômage urbain : 4,1%
- La Chine est devenue la deuxième puissance économique mondiale (en PIB) et le premier exportateur mondial.
Pendant une semaine, nous découvrons la capitale de ce pays d'1.4 milliard d'hommes:
J1: Après notre arrivée matinale, on découvre les hutongs et on roule à vélo

20141019_075700

Aéroport de Beijing ultramoderne

DSC07153

Métro très performant

IMG_6031

1ers pas dans les Hutongs: les hutongs sont des quartiers traditionnels de Pékin. Ils sont constitués par des lignes de siheyuan, (habitations emmurées possédant une cour carrée). La plupart des quartiers de Pékin ont été formés en joignant un siheyuan à un autre, qui lui-même rejoignait un autre siheyuan, et ainsi de suite jusqu'à créer la ville entière.

DSC07894

Les pigeonniers sur les toits des hutongs.

DSC07936

La boucherie ouverte sur la rue...

DSC07942

Les oiseaux rechantent...

DSC07901

Capucine dans les hutongs. Elle grandit!...

DSC07905

En rade...comme beaucoup!

DSC07206

2014-10-19 11

En pygama, de bon matin...

20141019_105705

Epiceries ambulantes dans les hutongs

20141019_151420

DSC07944

Depuis Mao, les siheyuan ont été elle même divisées en plusieurs habitations et leur cour intérieure investie par de plus petites maisons. La densité de population de Pékin a largement augmenté à cette époque. Aujourd'hui les Hutongs sont démolis à vitesse V et les gens relogés dans des logements modernes en hauteur. la spéculation immobilière est très forte.

DSC08006

DSC08008

DSC07227

Les monsieurs jouent aux dames chinoises

20141019_165353

Un vendeur de brochettes de pommes caramélisées: un régal!

DSC07249

Relève de la garde, proche de la cité inetrdite

20141019_164502

Les douves et contreforts de la cité interdite

DSC07268

Les toits vus de notre hotel

 J2: visite du palais d'été et du site olympique

Le palais d'été, situé à 15 km au Nord Ouest de Pékin (Beijing), était le lieu de villégiature de l'empereur et de sa famille. Ils venaient s'y reposer et s'y divertir. Le palais s'étend sur 294 hectares, il s'articule autour de l'immense lac Kunming et de la colline de la longévité. 

 IMG_5617

Commencé sous la dynastie des Jin (1115-1234), le palais est sans cesse embelli et agrandi au cours des siècles.Sous les Qing (1644-1911), c'est un superbe jardin luxuriant.Une grande partie du palais d'été, comme de nombreux autres bâtiments de Beijing, est détruite par les troupes franco-anglaises en 1860.C'est l'impératrice douairière Cixi qui prend l'initiative de sa reconstruction en 1888.

DSC07362

Les toits du palais d'été

 DSC07289

Des touristes chinois... Visiter Pékin, c'est aussi rencontrer les habitants des autres provinces

DSC07369

Sur la rive Ouest du lac Kunming un étonnant bateau de marbre semble flotter sur l'eau. Il est appelé le bateau de la clarté et du confort. Le premier bateau de marbre fut construit par l'empereur Qianlong en 1755 mais celui-ci fut détruit par les français en 1860. En 1893, Cixi, toujours avec le budget de la marine, en fait construire un nouveau, plus moderne, et de style plus européen. 

DSC07293

La culotte d'un petit empereur...

DSC07294

Touristes venus d'une province intérieure

DSC07335

IMG_5654

Les cheveux d'or et les yeux bleus font fureur! Lucie, la star!

DSC07361

Pause sur la colline du charbon

IMG_5689

Le nid d'oiseau (stade, JO 2008). Aujourd'hui il rouille...

IMG_5704

Le cube d'eau: centre national de natation de Pékin

20141021_195315

 Canard laqué avec ma copine Agnès

J3: Rando sur la muraille de Chine

Départ 7 heure de Pékin pour arriver 2h15 plus tard à Gubeikou. Nous rejoignons à pied Jinshanling: Superbe! Nous croisons 5 personnes, proche de l'arrivée.

20141021_115514

DSC07486

Rando de 5 heures sur la muraille (Gubeikou)

La Grande Muraille ou muraille de Chine  est la plus longue construction humaine au monde : elle parcourt environ 6700 kilomètres, de la frontière entre la Chine et la Corée, jusqu'au désert de Gobi, à l'ouest du pays. Elle a d'abord été construite avec de la terre, des pierres, du bois et des tuiles, puis plus tard avec des briques. Sa largeur est entre 5 et 7 mètres en moyenne et sa hauteur est entre 5 et 17 mètres. Elle possède des tours de guet et des fortifications sur toute sa longueur. Les déplacements des soldats se faisaient à l'aide de chevaux.

IMG_5794

La muraille en automne

DSC07441

DSC07444

La première muraille fut construite au IIIe siècle av. J.-C.  Elle faisait alors plus de 5700 km. Puis elle fut prolongée sous la dynastie Han sous le règne de l'empereur Wudi, afin de repousser les Xiongnu en Mongolie extérieure. Elle suivait alors le trajet de la route de la soie. C'est sous la dynastie Ming (entre les XIV° et XVIIe siècles) que la muraille prend son allure actuelle. Elle a été construite du llle siecle av jc au XVlle siecle ap jc .

DSC07445

IMG_5802

Des études prouveraient que des segments de la Muraille seraient enfouis sous terre, ce qui augmenterait la longueur du monument.

  • On dit que l'on peut voir la Muraille à l’œil nu depuis la Lune. Cela est faux
  • La Muraille attirerait plus de 20 millions de touristes rien que dans chacune des passes.
  • 10 millions de personnes seraient mortes pendant la construction du monument.
  • En 2007, la Grande Muraille de Chine est désignée comme l'une des Sept nouvelles merveilles du monde.
  • Le monument a fait l'objet de plusieurs décors pour de jeux vidéos tels que Tomb Raider, Crash Bandicoot ou Moto Racer.

IMG_5817

J4: Les parcs, source d'énergie extraordinnaire! Découverte du parc Tiantan!

 

Le matin les parcs de villes sont hyper animés: gym, diabolo, danse, chorale, barre parallèles, assymétrique, Tai-Chi, badminton, danse avec éventail, jeux de cartes, tricots.... Toutes ces activités se font en plein air sans pudeur. C'est chaleureux et énergisant. Il est vrai que les personnes semblent être surtout des gens ed 60 ans et plus...  

Voici l'ambiance en vidéos:

 

test

test

test

 

DSC07554

DSC07562

DSC07579

Tai Chi

DSC07584

 

DSC07759

IMG_5990

DSC07557

IMG_5913

On se dirige ensuite vers le temple du ciel:Le Temple du Ciel est le lieu où les empereurs Ming et Qing venaient célébrer les rites et sacrifices pour rendre hommage au Ciel et l'implorer de donner de bonne récoltes. Les couleurs, les formes, les sons et la position des édifices représentent cette conception assez complexe de l'univers.

IMG_5879

Initialement appelé Temple du Ciel et de la Terre, il a été construit de 1406 à 1420 pendant le règne de l'Empereur Yongle, qui était aussi responsable de la construction de la Cité Interdite. Le temple fut agrandi et renommé Temple du Ciel pendant le règne de l'Empereur Jiajing au seizième siècle. 

DSC07604

Il est inscrit au Patrimoine Mondial par l'Unesco en 1998. Début 2005, une rénovation d'un montant de 47 millions de yuan (à peu près 4'318'000 €) du monument est entreprise en vue des Jeux Olympiques de 2008 à Pékin.

A la sortie du parc, on s'avale un petit déjeuner dans un genre e boulangerie... Bof bof! Mais nous sommes plein d'énergie.

On décide de partir vers la cité inetrdite pour la visiter. On passe par la place Tian'anmen.

La place Tian’anmen couvre 40 ha. Elle s’appelle ainsi car elle se trouve immédiatement au sud de la porte de La Paix Céleste qui commandait l’entrée sud de la cité impériale.

Quatrième plus grande place du monde (après la place Xinghai de Dalian en Chine, la place Merdeka de Jakarta en Indonésie et la place des Tournesols de Palmas au Brésil), elle doit notamment sa célébrité aux nombreux évènements qui s'y sont déroulés dans l'histoire chinoise, dont des changements de gouvernements.

En dehors de Chine, la place est surtout connue ces vingt dernières années pour avoir été le centre des manifestations de la place Tian'anmen en 1989 demandant des réformes politiques et démocratiques et dénonçant la corruption. Elles se termineront par l'instauration de la loi martiale par le gouvernement et la mort d'au moins plusieurs centaines de personnes.

PHOTOS. Il y a 25 ans, le massacre de la place Tiananmen

Manifestations de la place Tian'anmen en 1989

Elle représente le coeur de Pékin et de la dictature communiste. C'est d'ailleurs de la porte de la Paix céleste, entrée sud de la Cité interdite, que Mao proclama la république populaire de Chine. Sur cette place s'élèvent le palais de l'Assemblée du Peuple et le musée national.

IMG_5943

Le musée national sur la place Tien'Anmen. Architecture austère, communiste!

DSC07658

Immense bouquet de fleurs sur la place Tien'Anmen

DSC07660

Nous traversons la place Tien'Anen du Sud au Nord pour visiter la Cité interdite. Il est 11h30. Une file d'attente dense nous déocourage. On reviendra demain

On se gave de pommes d'amour:

DSC07739

J5: La cité interdite

DSC07805

C'est l'empereur Yongle qui décida de déplacer la capitale de Nanjing à Beijing. La construction de la Cité Interdite commença en 1406 et dura quatorze ans, ce qui est très rapide pour un ouvrage de cette dimension.

 IMG_5994

20141023_084808

Plus de 200 000 artisans participèrent tout de même à la construction. Les matériaux vinrent de tous les coins de l'empire : les pierres de la région de Beijing, le marbre de Shanghai, le bois des provinces du Yunan et du Sichuan et les briques du Shandong.

IMG_6010

 La construction allia les techniques modernes de l'époque tout en gardant les traits esthétiques et symboliques de la tradition.

DSC07842 

DSC07757

DSC07807

La Cité Interdite était fréquemment la proie des flammes, souvent produit par les eunuques ou des courtisans qui s'enrichissaient grâce aux travaux de reconstruction. En 1664, les Mandchous réduisirent le palais en cendres pour reconstruire le palais de la nouvelle dynastie sur l'ancien avec des matériaux de grande qualité provenant encore une fois de tout l'empire. La plupart des édifices visibles aujourd'hui datent du XVIIIième siècle. Au cours du XXième siècle, la Cité Interdite fut pillée à deux reprises. D'abord par l'armée japonaise, puis par le Guomindang qui s'enfuit en 1949 à Taiwan.

DSC07856

La Cité interdite fut plus ou moins coupée du monde extérieur jusqu'en 1924 lorsque Puyi, le dernier empereur, en fut chassé.

DSC07820

 Nous sortons par la porte Nord de la cité interdite. Le temps est brumeux dû à la pollution.

Nous louons des vélos et roulons vers les lacs en passant par la tour du tambour:

DSC07391

DSC07892

DSC07910

La tour du tambour (ci-dessus) a été construite en 1272, pendant le règne de Kubilai Khan. À cette époque, elle se situait précisément au centre de la capitale. Elle était connue à l'époque comme la « tour de l'administration ordonnée » .

En 1420, sous la dynastie Ming, l'empereur Yongle la fit reconstruire à l'est du site initial et, en 1800, sous l'empereur Jiaqing, une rénovation importante a eu lieu. La Tour du Tambour a donc marqué les heures de 1272 à 1911 sous le règne des empereurs de trois dynasties, les Yüan, les Míng et les Qīng.

En 1924, le nom de l'édifice a été changé en « Mingchilou » et il a servi à exposer les objets liés à l'invasion de Pékin par l’Alliance des huit nations et au mouvement du 30 mai 1925. Aujourd'hui, l'étage supérieur sert de salle pour la culture populaire du district de Dongcheng.

DSC07920

La Tour de la Cloche, édifiée à la même époque que la Tour du Tambour, mais détruite par un incendie, a été reconstruite au XVIIIe siècle. La cloche en fer d'origine, parceque son tintement n'était pas assez fort, fut remplacé par une cloche massive de bronze de fonte de plus de 10 cm d'épaisseur.On raconte qu'en 1924, la cloche en bronze a pu être entendue à plus de 20 kilomètres.

Selon une terrible légende, symbole du dévouement filial et de celui du père au prince, la fille du fonctionnaire en charge des travaux, se serait jetée dans le métal en fusion pour que la fonte réussisse.

DSC07274

Des ORNIS...

DSC07394

Equipé pour l'hiver! Combinaison intégrée...

DSC07395

A chaque sortie de métro, un kiosk à saucisses, chips, boissons...

20141021_091651

Les toilettes publiques, spartiates mais propres... A chacun sa rigole!

DSC08009

Dans un hutong...

DSC07755

"3 vieux papys"...

DSC07681

Souvent, à l'entrée des temples ou lieux de pouvoir: Une lionne tient sous sa patte un lionceau, c'est un symbole de l'amour

IMG_6051

Lorsque le mâle tient sous sa patte le globe, c'est symbole de puissance.

J6: Temple des Lamas et de confucius et shopping

Une ferveur impressionnante au temple des Lamas (temple tibétain)

DSC07966

Les fidèles brûlent de l'encens au temple des Lamas

Le palais fut construit en 1694. Lorsque ce dernier lui succéda au trône en 1723, le nouvel empereur s'installa à la Cité interdite, pris le nom de Yong Zheng et rebaptisa son ancienne demeure le Palais de l'Harmonie. Il fit aussi remplacer les tuiles en céramiques vertes par des jaunes, la couleur impériale.

DSC07959

En 1744, son successeur, l'empereur Qianlong transforma le palais en lamaserie en l'offrant au moines tibétains. En 1949 le Temple des Lamas fut déclaré monument national en raison de son importance historique.

Il survécut à la Révolution culturelle.

DSC07986

En 1979, d'importants travaux de restauration furent entrepris et des moines originaires de Mongolie intérieure furent invités à y résider. On y étudie le tibétain et les liturgies secrètes de l'ordre Gelukpa .

DSC07969

L'école lamaïque de cet ordre fut fondée au XIVe siècle par Tsongkhapa, moine qui entendait restaurer l’éthique ascétique prônée par le Bouddha historique. La coiffe de cérémonie de leurs dignitaires a valu aux Gelukpa le surnom de « Bonnets jaunes » en Occident. C’est à cette école qu’appartientle Dalaï lama.

DSC07994

Mandala tibétain: cercle, et par extension, sphère, environnement, communauté. Dans le bouddhisme il est utilisé surtout pour la méditation. Le diagramme est dans tous les cas remplies de symboles; il peut être associé à une divinité. Certains mandalas, très élaborés et codifiés, en deviennent semi-figuratifs, semi-abstraits (Wikipédia)

IMG_6085

Entrée du temle de Confucius

J'aime bien confucius:

Confucius ou Kongzi a vu le jour le 28 septembre en l'an 551 avant J.-C. à Zou et est décédé à 71 ans le 11 mai en 479 avant JC dans la ville de Qufu qui est située dans la province de Shandong, en Chine. Confucius est présenté comme étant le premier "éducateur" de la Chine et il a apporté une grande influence sur la civilisation chinoise.

Parmi les programmes d'enseignement du philosophe, il y avait les grands textes classiques mais aussi la manière de penser.  Les fondements de son enseignement étaient basés sur la morale, l'héritage venant du passé et le respect que l'on devrait témoigner aux ancêtres. Un de ses premiers préceptes est : « Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu'il te fasse ». Il enseignait le fait qu'il y a des règles de vertu que l'Homme devrait suivre, à savoir la bonté, la sagesse, la droiture, la bienséance et la loyauté. Durant plusieurs années et ce jusqu'au début de XXe siècle, les lettrés et les employés de l'Etat suivaient un enseignement basé sur la pensée de Confucius.

IMG_6062

Confucius avait pris la décision de ne pas mettre par écrit les principes philosophiques qu'il enseignait. Pourtant celles ci sont toujours d'actualité car elles ont pu être transmises auparavant par voie orale.

Depuis la construction du Temple de Confucius à pékin en 1302, les fonctionnaires y témoignaient leur respect à Confucius, et cet usage se perpétua jusqu'en 1911.

Quatre cours qui sont établies le long d'un axe central sont aussi incluses dans l'ensemble où est bâti le temple. Au sein du temple de Confucius à Pékin, sont entreposées quelques 198 tablettes qui occupent chaque côté de la cour avant. Sur ces tablettes on peut lire les 51 624 noms de Jinshi ou chercheurs durant les dynasties Yuan, Ming et Qing. Les noms de plusieurs chercheurs qui ont passé avec succès l'examen impérial sont inscrits sur ces tables. Dans l'enceinte du temple sont plantés de nombreux arbres centenaires dont un cyprès vieux de plus de 700 ans.

 DSC07880

Soupe de nouilles, oeufs, tomates, le plat classique, simple

J7: L'art underground de Pékin et un dernier parc

DSC08064

En février 1989, Pékin connaît la première rétrospective avant-gardiste et nationale d’art expérimental, China Avant-garde, au Palais des Beaux-Arts. L’exposition est censurée.

Les expositions se tiennent dès lors dans des galeries d’art, espaces confidentiels (appartements, sous-sols…), enceintes diplomatiques et écoles. En parallèle, plusieurs communautés d’artistes s’installent dans les marges de la ville, évoluant d’une place à l’autre au gré des expulsions et démolitions. Parmi les ruines, friches et autres lieux investis : les alentours de l’ancien palais d’Été, East Village, Tongxian, Songzhuang ou encore Dashanzi, également appelé 798 Art District.

DSC08032

Nom de code : #798

À l’origine, ces trois chiffres désignent l’une des plus grandes usines du plus grand et du plus coûteux complexe industriel d’Asie conçu dans les années 1950, Joint Factory 718. 96 hectares, la surface de la Cité interdite. Son nom relève de la nomenclature chinoise : 7 pour matériel militaire, la suite du matricule désignant chaque unité de production.

IMG_6113

Galerie dans une ancienne usine

Durant les années Deng Xiaoping, comme beaucoup d’entreprises d’État, le parc industriel perd le soutien gouvernemental. À la fin des années 1990, les usines ferment. Les nombreux ouvriers laissés sur le carreau sont contraints de quitter leurs logements. Seven Star Group entre alors en scène et cherche à louer les immeubles abandonnés, devenus pour le moins vétustes, avant la restructuration du site prévue pour 2005.

DSC08052

Naissance d’une nouvelle communauté artistique

En 2001, Robert Bernell délocalise sa librairie-maison d’édition Timezone 8. Attirés par les bas loyers, les grands espaces et le chic postindustriel des bâtisses d’inspiration Bauhaus, les artistes affluent. Parmi les pionniers : l’artiste protéiforme Huang Rui, du groupe avant-gardiste Xingxing (les étoiles) à l’origine de la première protestation ouverte contre la censure en octobre 1979.

IMG_6106

Après plusieurs années d’exil au Japon – dues à son interdiction d’entrer en Chine pendant six ans pour productions artistiques jugées subversives –, Huang Rui retrouve la Chine. Sa volonté : exposer librement avec d’autres artistes indépendants. Dès son arrivée à Dashanzi, il s’attelle à la tâche, fédérant plusieurs acteurs de la scène artistique.

IMG_6105

Une scène d’art expérimental

En 2002, il réussit avec Tabata Yukihito de la Tokyo Gallery, renommée dans toute l’Asie, à ouvrir la première galerie à Dashanzi, Beijing Tokyo Art Projects. Afin de ménager les susceptibilités du gouvernement, la première exposition traite des transformations urbaines entre tradition et modernité en jouant la carte de la préservation. Malgré les rénovations effectuées, les slogans maoïstes peints sur les voûtes sont maintenus aux côtés des œuvres et performances de Huang Rui. L’événement attire quelque 1 000 visiteurs et est relayé à l’international. Un an plus tard, trois nouveaux lieux ouvrent leurs portes : 798 Photo Gallery et 798 Space – à l’initiative de Huang Rui et Xu Yong –, Long March Foundation – sous l’impulsion de Lui Jie. Les expositions se succèdent et ne passent pas inaperçues sur la scène artistique locale et internationale.

IMG_6150

Alors que le public nouvellement conquis découvre l’existence d’un art contemporain qui ne passe plus par les filtres de l’État, 798, qui a désormais un nom, « Dashanzi Art District » est reconnu comme LE nouveau lieu de la scène artistique.

Aujourd’hui, les loyers sont chers pour les jeunes artistes qui visent donc de nouveaux lieux plus abordables en périphérie de pékin.

DSC08030

DSC08034

DSC08035

DSC08058

 DSC08048

Une semaine, à Beijing vaut le voyage: Séjour très riche de rencontres, de visites, de balades...Terni par la pollution.

Nous attendons 4 heures avant de pouvoir décoller... Notre avion est invisible sur la photo, or il est à une petite centaine de mètres!

IMG_6161

Posté par carolo à 23:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 juin 2014

Envie de vrac!

L'école est bientôt finie.

Le mois de Juin est dans toutes les familles bien rempli de fêtes, de rencontres, de bilans, de contraintes, de départs, et de nouvelles découvertes encore.

En vrac, quelques clichés de ce mois pétillant!

Quartier de Tiong Barhu

2014-06-01 12

IMG_5368

2014-06-01 13

IMG_5376

2014-06-01 13

Gala de danse classique de Lucie

20140608_161926-1

IMG_5407

Quartier de Punggol

2014-06-01 13

2014-06-01 21

CBD

2014-06-05 08

Du côté de Buena Vista

2014-06-08 19

  Inauguration du nouveau stade de Singapour

2014-06-22 10

2014-06-22 11

20140622_10014320140622_100220

2014-06-22 11

20140622_100635

20140622_101320

 La journée va être longue

20140529_081900-1-1

HDB (quartier d'Ang mo Kio) vus du labo de d'histoire-géo

20140609_125229

 

 

 

 

Posté par carolo à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06 juin 2014

Rien à voir...

Rein à voir avec  Singapour mais c'est important de s'aimer:

Le jour où je me suis aimé pour de vrai…

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai compris qu’en toutes circonstances,
j’étais à la bonne place, au bon moment.
Et alors, j’ai pu me relaxer.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle estime de soi.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle
n’étaient rien d’autre qu’un signal 
lorsque je vais à l’encontre de mes convictions.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle authenticité

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé de vouloir une vie différente,
et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue 
à ma croissance personnelle.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle maturité.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation, 
ou une personne,
dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien 
que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts, 
et que ce n’est pas le moment.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle respect.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai commencé à me libérer de tout ce qui ne m’était pas salutaire :
personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.
Au début, ma raison appelait ça de l’égoïsme.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle amour-propre.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire des grands plans.
Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime, 
quand ça me plait et à mon rythme.
Aujourd’hui, j’appelle ça simplicité.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé de chercher à toujours avoir raison,
et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.
Aujourd’hui, j’ai découvert l’humilité.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir.
Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.
Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois, et ça s’appelle plénitude.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.
Mais si je la mets au service de mon cœur,
Elle devient un allié très précieux.

 

Charlie Chaplin

Posté par carolo à 08:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]